23/02/2008

Ajmer - Pushkar

Ajmer et Pushkar sont deux villes tres proches geographiquement l'une de l'autre, puisqu'elles sont separees par moins d'une dizaine de kilometres. Ce sont pourtant deux villes on ne peut plus differentes. En effet, de maniere tres surprenante, ce sont deux lieux saints de pelerinage, l'une pour l'islam, l'autre pour l'hindouisme.
Ajmer est une grande ville indienne, et elle abrite la tombe d'un grand prophete sufi, Muin-ud-din Chisti, qui s'etait rendu a Ajmer pour passer les dernieres annees de sa vie en son temps. Ainsi, des milliers de musulmans viennent chaque annee se recueillir pres de cette tombe, particulierement a la date anniversaire de la mort de Chisti. Akbar lui-meme, le grand empereur Moghol, venait chaque annee effectuer ce pelerinage. Nous nous sommes donc rendus nous memes a ce sanctuaire, d'ou une ambiance tres impressionnante se degage. Devant tant de fideles rassembles pour prier et se recueillir, difficile de ne pas se sentir etrangers et quelque peu rejetes. On ne s'attardera donc pas tres longtemps au sein de ce lieu sacre de l'islam, mais cette courte visite n'en restera pas moins marquante. Ajmer abrite aussi les ruines d'une ancienne mosquee, la mosquee de Deux-Jours-et-Demi, appelee ainsi puisque c'est selon la legende le temps qu'il fallut pour la construire.
Le sanctuaire de Dargah, lieu saint de l'Islam Ruines de la mosquee de Deux-Jours-et-Demi (et indiennes en sari !)
Pushkar, quant a elle, est une toute petite ville, a peine un village a l'echelle indienne, construit autour d'un petit lac, qui est considere comme sacre par les hindous. De meme qu'a Ajmer, des milliers de pelerins se rendent chaque annee ici pour se purifier dans les eaux du lac. Plus d'une centaine de temples ont ete construits ici, autour des Ghats, les grandes marches qui descendent jusqu'au lac. Il y a meme quelques temples dedies a Brahma, ce qui est excessivement rare dans l'hindouisme. Une ambiance tres forte se degage de Pushkar, on touche ici du doigt le coeur de l'hindouisme. Etant donne la petitesse de la ville, il y a egalement tres peu de traffic ou de nuisances sonores, un calme tres apprecie apres le stress et l'agitation assourdissante des grandes villes indiennes. Pas etonnant que des vagues de hippies deferlent ici, probablement en provenance directe de Goa... On voit vraiment de tout (et surtout de n'importe quoi !) dans les rues. Nous avons donc apprecie le calme envoutant de Pushkar, d'autant plus que nous etions loges dans un super hotel, tenu par un grand fan de Pink Floyd, ou chaque chambre etait nomme d'apres un morceau, et ou les albums tournaient en boucle ! Nous avons pu visiter de nombreux temples, et nous nous sommes egalement rendus sur presque tous les Ghats qui font le tour du lac, d'ou nous avons pu voir les fideles hindous se purifier dans ces eaux au coucher du soleil, un avant gout de Varanasi en somme...
Temple hindou dedie a Vishnu Temple hindou dedie a Brahma
Temple Sikh, le Gurdwara Temples divers et varies
Ghats de Pushkar au coucher du soleil
Nous devons malheureusement quitter le calme de Pushkar, il y a tant d'endroits fantastiques a voir ici, et nous reprenons donc ce soir la route en direction de Bikaner, aux portes du grand desert du Thar.

1 commentaire:

Maël a dit…

Tu nous ramèneras une de ces belles indiennes !